ABCdaire

Guide pratique : Investir en bourse pendant l’été

Chaque été (ou presque), c’est la même chose : le manque de volatilité envoie une grande majorité des opérateurs boursiers qui, depuis l’affaire Kerviel, doivent désormais prendre minimum 2 semaines successives de vacances par mesure de sécurité. Qui dit faible volatilité, dit peu de mouvements sur les marchés financiers. Les variations des cours oscillent généralement entre +/-0.5% par jour, ce qui ne permet pas de générer des rendements assez intéressants compte tenu des risques inhérents à la finance.

Profiter de l’effet de levier pour amplifier les rendements

Face à ce constat, deux possibilités : soit partir en vacances, et revenir en septembre (l’un des mois les plus chargés généralement), soit profiter d’instruments financiers dérivés avec un effet de levier pour amplifier les variations d’un actif. Ainsi, certains produits dérivés permettent d’amplifier une variation de 0.5% d’un actif en la multipliant x 10, soit 5%. Pour autant, ces produits complexes ne sont pas sans risque, et il faut évidemment les comprendre avant de se lancer dans le trading d’option binaire, CFD ou autres ETF.

Apprendre au calme, pendant l’été

L’été est également une excellente opportunité pour les débutants de se lancer dans l’activité : généralement, la période est peu propice aux grandes déclarations économiques de la part des institutions internationales (BCE, FED…), ce qui permet d’éviter les retournements brusques de marché. C’est un bon moyen pour appréhender le marché avant de retrouver la volatilité en septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *