ABCdaire

Les 3 principales légendes relatives à l’ecigarette

On constate des dizaines de mythes relatif à l’ecigarette. Ce qui provient à n’en pas douter de la modernité de ce produit.
Parmi tous ces mythes nous en avons choisi quelques que nous vous énonçons dans les pragraphes suivants.

Mythe 1 : l’ecigarette équivaut à un péril en direction des enfants.

Cette fable découle du fantasme spécifiant que les enfants sont inévitablement attirés par les gadgets électroniques et , qu’il leur est par dessus le marché, facilement possible de s’acheter des ecigarettes en ligne.

Beaucoup d’études ont indiqué que ces affirmations étaient entièrement absurdes.

Effectivement, même si la clope électrique est disponible à loisir online, il est néanmoins tout aussi vrai que pour en acquérir on doit détenir une carte de paiement.
De plus, le montant d’achat habituel de l’ecigarette (même s’il demeure profitable sur le long terme), est cependant relativement élevé pour le jeune moyen.
En sus les ados ont une certaine prédisposition à envisager la clope électronique comme un stratagème que les séniors utilisaient afin d’arrêter de fumer. Ce qui incontestablement est totalement contradictoire avec les motifs instiguant les ados à fumer. Effectivement, en général, les deux facteurs les plus importants qui les incitent à fumer sont d’un côté l’enivrement de l’insubordination et la flamme du danger.
En toute objectivité, diverses recherches ont attesté que la grande majorité des vapoteurs se trouvent dans la tranche d’âge trente quarante ans.

Mythe 2 : Les cigarettes électroniques sont au moins cancérogènes et mauvaises vis à vis de la santé que les cigarettes conventionnelles.

Au cours du mois de Mars 2013, une filandreuse étude du mensuel 60 millions de consommateurs, voguant à contre courant de quasiment l’intégralité des études plus anciennes, a créé un formidable buzz, en proclamant « l’ecigarette était susceptible de dégager des composés qui en volume satisfaisant sont potentiellement cancérigènes ».
Sur le plan méthodologique, cette étude a ameuté maintes contestations.
En effet elle paraît relativement peu explicite en particulier au niveau du recueil et du maniement des données.
En outre les molécules ciblés (l’acétaldéhyde, le méthanal et l’acroléine) sont également présentes dans la cigarette classique à des proportions beaucoup plus préjudiciables.
Et au surplus l’instigateur de l’étude en question, Thomas Laurenceau a été forcé de concéder que « Oui, oui, mille fois oui, il vaut mieux vapoter que fumer une cigarette ».

Notre firme www.e-cigas.com est un spécialiste des eliquides de recharge pour e clopes discount. Opérant dans ce domaine depuis pratiquement une demi décennie, nous mettons à votre disposition les produits les moins couteux du marché.
Jusqu’à fin Novembre utilisez le code suivant acartcm3pc de réduction sur nos liquides pour cigarettes électroniques parfum Marlboro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *